Billet d’humeur de Décembre

Point météo : J’allais te dire que ça caille mais au moment où j’écris ces mots il fait 14°C !

Point moral : La fatigue, la nuit qui tombe tôt, le froid, tout ça ce n’est rien face au bonheur quotidien d’ouvrir ses calendriers de l’avent.

Point santé : Jamais deux sans trois, j’aime pas les piqures, j’aime pas les vaccins et je n’ai pas aimé la méchante infirmière …


Porter secours à un clown

La photo de clown a été remplacée par une photo d’un cochon d’inde de Noël pour ne pas heurter la sensibilité des phobiques des clowns.

Petite anecdote cool, mais courte, mais cool donc ça vaut la peine de la raconter. Vendredi soir, je sors du travail et je vois sur le parking perché sur des échasses un clown, je sors mon portable pour envoyer une photo à mon monsieur, parce que ce n’est pas tous les jours que l’on croise un clown géant en sortant du boulot !

C’est à ce moment là que j’entends : « Mademoiselle, mademoiselle, est-ce que vous pourriez m’aider ? », voilà t’y pas que le clown cherche à entrer en communication avec moi, bon tu me connais moi le cœur sur la main je m’approche et il me dit : « Mes gants ont été portés par le vent, est-ce que vous pouvez regarder s’ils ne sont pas sous ma voiture ? ». Visiblement, ce clown géant sur échasses n’était pas doté de rotules pour plier ses jambes, je me mets donc semi-accroupie en robe évidemment à chercher ses gants sous sa voiture (sous les yeux incrédules de mes collègues). Pas de gants sous le parechocs arrière, rien sur les côtés, rien devant … Fichu vent qui a dû les emporter jusqu’au Pérou vu sa force ce jour-là.

Le clown est un peu déçu et moi je ne pouvais pas laisser un clown triste (ça fait encore plus peur), je poursuis donc mes investigations et je finis par retrouver sa paire de gants au milieu d’un petit buisson mignon mais piquant. Il m’a remercié, fin de l’histoire.


Pas de bras, pas de chocolats !

Se casser un coude c’est bête, se casser les deux coudes c’est drôle 5 minutes puis tu as envie d’aller faire pipi et tu te dis que ton rétablissement va être long, douloureux et gênant. C’est l’histoire de ma maman qui n’a pas vu un trottoir (ou le trottoir ne l’a pas vu, on ne le saura jamais) et qui s’est étalée de tout son long les coudes en avant, les deux fracturés. Adieu autonomie, adieu intimité et bonjour le « all inclusive » de l’hôpital.

Heureusement, ma maman a pu sortir pour Noël et retrouver le minimum vital de mobilité ! N’est-ce pas là le prix à payer pour rester les pieds sous la table ?


2022 se sera l’année …

  • D’un déménagement dans une grande maison à la campagne (ou dans un appartement c’est bien aussi et pas trop loin de la ville, en centre-ville même)
  • De lectures enrichissantes (j’ai hâte de me créer un petit cocoon de lecture dans mon nouveau foyer)
  • Des voyages (même à 10km), des expériences nouvelles, de la liberté de mouvements (j’étouffe depuis la pandémie)
  • Du sport, du rééquilibrage alimentaire, de la méditation (NON je ne crois pas ! Cette année je me fou la paix !)

L’heure du bilan

C’est le dernier billet d’humeur de l’année, cette série d’articles m’aura suivie tout au long de 2021. Cette série n’aura pas été aussi palpitante que la dernière saison de la Casa de Papel sur Netflix, elle n’aura pas été rythmée par des voyages, des aventures rocambolesques … Mais qu’importe, je suis la protagoniste, la tête d’affiche, le ballon d’or de mon quotidien, il ne tient qu’à moi de transformer le banal en extraordinaire et mon année à mon échelle fut mémorable.

PS : Je ne sais pas encore s’il y aura une saison 2 en 2022 (en plus ça rime).

Agathe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :